accèder à la version anglophone

Légende de la flute de pan

Mythologie

Pourquoi « Flûte de pan » ?
Pourquoi ? Ce nom.

La mythologie grecque nous apprend que le Dieu Pan était un personnage qui avait un physique très particulier. Il avait des pieds comme ceux d'un bouc, 2 petites cornes sur sa tête, et son corps était velu comme celui d'un animal.

Un jour une nymphe rencontra ce Dieux Pan dans la forêt, elle fut tellement effrayée par son aspect, qu'elle s'enfuit et dans sa course folle elle se jeta dans un lac, elle se noya et fut transformée en bambou. Le Dieu Pan qui la suivait, coupa ce bambou en plusieurs morceaux de différentes longueurs. Il les assembla et en fit un instrument de musique dont il tira des sons d'une très grande beauté. On appela cet instrument « Syrinx » car Syrinx, était le nom de la nymphe qui venait de se noyer.

La flûte de Pan était née.


lire pluslire plus...



Extraits musicaux de flute de pan




"Blue rondo à la Turk" : Compositeur : Dave Brubeck, Interprète : Franck THORE, 4mn10s

"L'Aranjuez" : Compositeur : J-Rodrigo, Interprète : Franck THORE, 2mn40s

"Les Bambous d'Anduse" : Compositeur et Interprète: Franck Thore, 2mn55s



écouter plusEcouter plus d'extraits ...

A propos de Franck Thore ...

portrait de Franck Thore

Franck THORE est né à Francescas, Lot et Garonne.

Tout jeune, en écoutant la radio, il entendit une mélodie qui le toucha beaucoup, il demanda à ses parents ce que c’était et ils lui répondirent que c’était une flûte : plus tard je jouerai de la flûte, dit-il !
Ses parents lui achetèrent une flûte traversière, il travailla ardemment cet instrument mais sans retrouver complètement le son entendu dans sa jeunesse.

Il apprend, le solfège et la flûte traversière et à 14 ans, il apprend seul à jouer du saxophone et participe à de nombreux bals et festivités de la région.

Il passe un concours pour entrer à la Musique de l'Air de la 3ème Région Aérienne à Bordeaux, où il est admis comme premier saxophone alto, ill y reste 3 ans.

Il obtient un premier prix de saxophone au conservatoire de Bordeaux. Il termine son contrat à la Musique de l'Air et rentre dans la vie civile.

Il joue dans plusieurs orchestres de la région bordelaise. Il entre dans l'orchestre de Pierre Louis (très réputé à l'époque) comme saxophoniste, flûtiste, bandonéoniste, ce fût son premier vrai contact avec la musique de jazz et le cabaret.


lire pluslire plus ...

haut de page